Entretien avec Aline et Sothéa, nos coureurs d’Anvaya

17571385_10212779238460323_1917287378_o

Qui sera à Siem Reap le 6 Aout 2017 à l’occasion de l’Angkor Empire Marathon ?!
En attendant, un petit apperçu des deux personnes les plus rapides d’Anvaya : Aline et Sothéa.

Salut Aline et Sothéa,  Pouvez-vous vous présenter?

Aline : Je m’appelle Aline Seng je suis née le 08/09/1989 à Miramas (13). J’ai donc 27 ans, le temps passe trop vite…  Mes parents, d’origine Cambodgienne, sont arrivés en France en 1989. Ils ont dû fuir la guerre au pays. J’aurais pu naître au Cambodge à quelques mois près!

Sothéa : Je m’appelle Phal Sothéa et je suis responsable SAV vélo chez Go Sport depuis janvier 2015. Je suis né à Olemps à l’Aveyron (12), franco/khmer, je vis en France depuis toujours.

Vous êtes de grands coureurs, combien de courses à votre actif ?

Sothéa : Je cours depuis mars 2013, je pense avoir fait plus de 100 courses avec 7 victoires et plus de 7500 kilomètres.

Aline : Je pratique la course à pied depuis 2010 ça va donc faire 7 ans!  J’ai effectué plus de 50 compétitions, avec plus de 3500 kilomètres au compteur! Je suis un diesel!  (rires).

Vous visez la course d’Angkor en août 2017, comment allez-vous vous y préparer?

Sothéa : C’est vrai que le marathon au pays est mon principal objectif cette année. Pas de régime particulier, je cours seul depuis longtemps et j’ai un nouveau plan d’entraînement qui va être très très difficile. Je l’ai commencé juste après mon grand test le 9 avril (le marathon de Paris) pour me préparer au mieux à l‘Angkor Empire Marathon.

Aline : Oui je serai présente normalement, je vais tout faire pour y être. Je compte m’entraîner très dur et sérieusement pour une fois! Avec des sessions de fractionnés…
Je ne suis pas très sérieuse habituellement avant une compétition j’ai toujours fait au talent et non avec de l’entraînement…  Mais cette fois-ci je souhaite descendre mon chrono en dessous des 45minutes et pour ça il n’y a pas secret! L’entraînement, l’entraînement….

Que pensez-vous de la situation du sport, notamment de la course à pied et de l’athlétisme, au Cambodge à l’heure actuelle?

Aline : Étant en France je ne connais pas trop la situation du sport au pays. J’ai su qu’il y avait des compétitions il y a 2 ans quand un ami a participé à l’Angkor Marathon, il avait fait le semi.
Mais au niveau de l’athlétisme au Cambodge je trouve que ce domaine n’est pas assez représenté.

Sothéa : Le sport se développe de plus en plus mais manque cruellement d’un budget important pour permettre de faire évoluer et progresser des coureurs de talent comme Viro Ma et Meyjou Heng, nos 2 grands champions, et bien d’autres.

Conseillerez-vous à la diaspora de s’y impliquer?

Sothéa : Oui, j’aimerais bien qu’elle s’implique un peu pour founir par exemple des baskets. Je le fais déjà avec Meyjou Heng cette année car elle est gros potentiel.

Aline : Oui je conseillerais à la diaspora de s’y impliquer que l’on soit en France ou aux USA, ou n’importe où dans le monde! On ne doit pas oublier nos origines et être fiers de porter les couleurs de notre pays! Et représenter au maximum la terre de nos ancêtres et de nos parents.

Et d’ailleurs, que pensez-vous d’Anvaya?

Aline : Je trouve que l’association ANVAYA et une source de motivation pour chaque Cambodgien et qui permet de développer le pays. C’est une source de motivation pour moi.

Sothéa : Je suis fière d’être membre, de porter le maillot sur chaque course et d’appartenir à cette association car elle apporte beaucoup pour l’accompagnement, accueillir, informer, etc… pour que tout les Khmers de l’étranger puissent revenir au pays dans de bonnes conditons.

Juste une petite dernière pour la route…. Un rêve en tête?

Sothéa : J’aimerais gagner un jour une course ou faire un podium au pays et surtout, porter haut les couleurs du Cambodge au JO de Tokyo en 2020 et les Sea Games en 2023.

Aline : Oui j’ai un rêve en tête : faire en sorte de pouvoir faire revenir ma mère pour qu’elle puisse passer sa retraite dans ses terres. Et si elle est heureuse je le serai…
J’ai aussi le projet de venir m’installer dans quelques années pour ouvrir une pâtisserie à la française à la capitale! Je suis sûr que tous les gourmands amoureux de pâtisserie aimeraient déguster de bons Paris-Brest!

Publier un commentaire